CONCERT de Mantras et animation de la Sadhana du Verseau :

(par BACHANBIR Singh) Sur Devis, contactez nous 0695907676.

Auteur, compositeur, interprète voix, guitare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus en plus d'études scientifiques mettent en avant les bienfaits du chant sur la santé. Mais l'utilisation du chant à des fins thérapeutiques n'est pas nouvelle. Dans le yoga, la voix est considérée comme un moyen de guérison qui améliore la circulation de l'énergie et aide à lâcher prise. L'un des outils les plus utilisés est le mantra, c'est-à-dire un son, un mot ou une formule que l'on répète.

De quoi s'agit-il ?

Un mantra peut se définir comme une formule (son, mot ou phrase) que l'on répète plusieurs fois pour en retirer un bienfait physique ou spirituel.

La récitation de mantras est une pratique commune à plusieurs religions, en particulier l'hindouisme et le bouddhisme. Mais dans la pratique du yoga, cette technique peut être utilisée sans connotation religieuse.

Elle est à la base d'une forme de yoga appelée yoga du son.

A quoi ça sert ?

 

Traditionnellement, la récitation d'un mantra a pour objectif de canaliser le mental et d'apaiser le flot de pensées automatiques (le plus souvent négatives) qui tournent en boucle dans notre esprit. La répétition de sons peut ainsi servir de support de méditation au même titre que d'autres techniques comme se concentrer sur sa respiration ou sur la flamme d'une bougie...

Mais l'utilité des mantras ne s'arrête pas là. La vibration du son et sa résonance aurait aussi des effets bénéfiques sur l'organisme.
Elle permettrait de :
- faciliter le lâcher prise
- évacuer le stress
- améliorer la circulation de l'énergie (ou prana)

A noter : le musicothérapeute Philippe Barraqué a écrit un ouvrage intitulé Le Yoga du son pour faire découvrir cette thérapie. Le livre paru aux éditions Trédaniel est accompagné d'un CD (17€).

 

Comment pratiquer ?

 

Les mantras peuvent être répétés à voix haute, en murmurant ou être récités intérieurement. Pour commencer, il est plus facile de les prononcer à voix haute.

La tradition bouddhiste et hindouiste nous a légué plusieurs mantras en sanskrit, tels que le fameux OM ou AUM. Mais il n'est pas interdit de choisir en français un mot ou une formule qui vous inspire.

Pour réciter un mantra, il est conseillé de :
- choisir un endroit au calme et s'assoir en tailleur ou sur une chaise, dos bien droit
- prendre une profonde inspiration abdominale avant de commencer
- réciter le mot en laissant la dernière syllabe s’allonger et s'enchaîner avec la première syllabe du suivant
- écouter le son résonner dans sa poitrine
- diminuer progressivement le niveau sonore de sa voix et laisser le dernier mantra se dissoudre dans le silence
- rester encore quelques instants à l’écoute du silence environnant
- ouvrir les yeux s'ils étaient fermés.

Les bouddhistes et les hindous ont coutume d'utiliser un mālā, sorte de chapelet comportant 108 grains afin de réciter les mantras 108 fois. Mais pour commencer, fixez-vous des objectifs plus modestes et surtout ne soyez pas critique envers vous-même ! Le but de l'exercice est de vous aider à canaliser vos pensées, pas à en créer de nouvelles…

Les mantras sont indissociables de la pratique du Kundalini Yoga. Ils sont la projection créative du mental par le son, forme d’énergie qui a une structure, un pouvoir et un effet prédictible sur les chakras et la psyché humaine.

ād gure nameh, jugād gure nameh, sat gure nameh, sirī gurū deve nameh(mangala charan mantra)
Je salue la sagesse primordiale, Je salue la sagesse à travers les âges, Je salue la vraie sagesse, Je salue la grande et invisible sagesse

ādi shakti ādi shakti ādi shakti namo namo, sarab shakti sarab shakti sarab shakti namo namo,  pritham bhagvati pritham bhagvati pritham bhagvati namo namo, kundalinī māta shakti māta shakti namo namo (kundalinī  bhakti mantra)
Je salue la puissance primordiale, Je salue la puissance et l’énergie universelles, Je salue ce à travers quoi Dieu crée, Je salue la puissance créatrice de la Kundalini, le pouvoir de la Mère Divine.

ād sach, jugād sach, hē bhī sach, nānak hosi bhī sach (kundalinī shakti mantra)
Vraie au commencement, Vraie à travers les Âges, Vraie au moment présent. Ô Nanak, cette vérité sera toujours.

ajē, alēi, abhē, abē / abhū, ajū, anās, akās / aganj, abhanj, alakkh, abhakkh / akāl, diāl, alekh, abhekh / anām, akām, agāh, adhāh / anāthe , pramāthe, ajonī, amonī / na rāge, na range, na rūpe, na rekhe / akarmang, abharmang, aganje, alekhe.
Invincible, Indestructible, Sans peur, Omniprésent / Incréé, Perpétuel, Impérissable, Immanent à toute chose / Imprenable, Indivisible, Invisible, Sans envie / Immortel, Compatissant, Inimaginable, Sans forme /  Sans nom, Libre de tout désir, Insondable, Invulnérable / Sans maître, Destructeur, Au-delà de la vie et de la mort, Au-delà du silence / Sans attachement, Sans couleurs, Sans forme, Immaculé / Sans karma, Sans doute, Invincible, Indescriptible.
traduction ©Ram Singh

ardas bhaee, amardas guru, amardas guru, ardas bhaee, ramdas guru, ramdas guru, ramdas guru, sachi sahee
La prière a été émise, Guru Amar Das a entendu la prière, et Guru Ram Das confirme qu’elle est véritable, qu’elle est acceptée.

chattr chakkr vartī, chattr chakkr bhugte, suyambhav subhang sarab-dā sarab jugte, dukālang pranāsī dayālang sarūpe, sadā ang sange abhangang bibhūte.
Immanent dans les quatre directions. Il se réjouit dans les quatre directions.
Illuminé de lui-même, uni à l’univers tout entier.
Destructeur des peines de l’existence, incarnation de la compassion.
Toujours présent en chaque part de nous, donneur éternel, inépuisable.

gobinde mukande udāre apāre harīang karīang nirnāme akāme (gurū gayatri mantra)
Qui soutient. Qui libère. Qui nourrit. Infini. Destructeur. Créateur. Sans nom. Sans désir.

humi hum brāhm hum
Nous sommes nous, nous sommes Dieu
[ce hum se prononce comme le « oe » du mot « coeur »]

ong namo gurū dev namo (ādi mantra)
Je salue l’énergie créatrice, la divine sagesse.

sat nām
La vérité est mon identité.
[Voici le bij mantra (« mantra semence ») par excellence! Par un mantra semence, la graine du son est plantée dans l’inconscient… « Sa Ta Na Ma » en est la forme vibratoire]

sat Narayan Wāhe Gurū Hari Narayan Sat Nām (chote pad mantra)
ô Soutien Véritable, Ta sagesse est indescriptible. Soutien Créateur, ô Identité Véritable.

wahegurū (gur mantra)
[Le terme Guru n’est pas traduit. Il fait (notamment) référence « …au Gurū Universel, ou Wahegurū : Dieu, conscience cosmique universelle et créatrice, maître des destinées… « Wahegurū » est le mantra sur lequel les Sikhs sont invités à méditer à chaque instant et sur chaque souffle ». (http://www.sikhdharma.fr/glossaire.html)]

Mantra de la sadhana de l’ère du Verseau
Certains mantra sont chantés durant la sādhanā matinale (méditation, kriya et chants pratiqués collectivement au petit matin, durant les deux heures et demie qui précèdent l’aube) :

ek ong kār sat nām sirī wāhe gurū (adi shakti mantra)
Le créateur et sa création sont un. C’est là notre véritable identité. L’extase de cette sagesse est grande, au-delà des mots.

wāh yantī kār yantī, jag dut patī ādak it wāhā, brāhmā deh treshā gurū, it wāhe gurū
Etre macrocosmique, suprême Soi créateur, Tel est celui qui crée à travers les âges, tel est l’Unique. Trois aspects du divin : Brahma, Vishnu, Mahesh (Shiva) ; Tel est Wāhe Gurū

ek ong kār sat nām kartā purkh nirbhao nirvēr akāl mūrat ajūnī sēbhang
gur prasād jap, ād sach, jugād sach, hē bhī sach, nānak hosi bhī sach (mūl mantra)
Unique créateur manifesté, Vraie est son identité – Créateur, immanent en toute chose, Sans peur, Sans regret, Au-delà de la mort, Non-né, Illuminé de soi, Il est atteint par la grâce du Gurū. Répétons, méditons : Vrai au commencement, Vrai à travers les âges, Vrai à l’instant présent, Ainsi dit Nānak : Vrai pour l’éternité !
[Le mūl mantra est le mantra suprême : il est constitué des premiers mots du Siri Gurū Grant Sahib (livre saint des sikhs), donnés par Gurū Nānak, premier Gurū, fondateur du sikhisme. Il est dit de ce mantra qu’il est une boussole qui pointe vers Dieu.]

sat sirī sirī akāl, sirī akāl māhā akāl, māhā akāl sat nām, akāl mūrat wāhe gurū (mantra pour l’ère du verseau)
ô, Vérité suprême, ô, Seigneur d’éternité, Illustre et au-delà du temps. Vérité : tel est son nom, Image éternelle du divin, Sa sagesse est immense, au-delà de toute description.

rakhe rakheṇahār āp ubārian, gur kī pērī pāe kāj savārian, hoa āp daiāl manho na visārian, sādh janā kē sang bhav-jal tārian, sākat nindak dusṭ khin māeh bidārian, tis sāhib kī ṭek nānak manē māeh, jis simrat sukh hoe sagle dūkh jāeh, jis simrat sukh hoe sagle dūkh jāeh
Translittération © Ram Singh
Le Sauveur nous protège et illumine notre chemin, C’est lui qui nous conduit aux pieds du Gurū et prend soin de nous. Empli de compassion, il ne nous oublie jamais. En la gracieuse compagnie des saints, il nous fait traverser sans encombre le tumultueux océan de la vie. Par lui, les perfides, sans foi et sans parole, disparaissent hors du temps. Nānak le dit : que mon cœur garde précieusement ce maître-là, puissé-je méditer son Verbe et voir ainsi la paix et la joie régner en moi, libéré de la peine et de la souffrance.

Les termes indiens:

La translittération ici proposée pour lire et prononcer facilement les mantra est adaptée aux lecteurs francophones.

Les enseignements du Kundalini Yoga ont été dévoilés à l’Occident, oralement, en langue anglaise par Yogi Bhajan, qui lui-même les avait reçus de son Maître Sant Hazara Singh en pandjâbî, langue du Pandjâb qui s’écrit grâce à un alphabet appelé Gurmukhi. C’est dans cet alphabet (ou plus exactement, alphasyllabaire) que sont écrits les textes sacrés des Sikhs. C’est pourquoi la graphie anglaise prévaut en ce qui concerne les mantra (WAHE GURU).
Plus généralement, la phonétique française est à privilégier (par exemple : gourou – le mot « kundalini » constituant exception à cette règle- ).
Les langues apparentées au sanskrit, notamment le pandjâbi, distinguent voyelles longues et brèves. L’allongement des voyelles peut être signalé tantôt par un accent circonflexe tantôt par une barre horizontale (exemple : sat nâm ou sat nām).
Dans le corps d’un texte, les mantra sont indiqués en majuscule (WAHE GURU).
Les mots se terminant en -a ne prennent pas d’s au pluriel (les mantra).
La voyelle finale muette des mantra n’est pas écrite (exemple : « mula bandha » – prononcé mul band – , mais « AKAL » et non AKALA)

Sources :
« Aquarian Teacher – l’ère du Verseau »
http://www.sikhdharma.fr/glossaire.html
« Traduction et graphie francisée des termes indiens » Âtma Singh/Soukhmani Singh (pdf)

2017 Amrit samadhi avec wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now